Page 4

Page 1

Page 2

Page 3

Page 5

Page 6 Application des Gans

Index du site

KESHE Foundation

Champ magnétique, Champ gravitationnel, Plasma

 

Fabrication du Générateur MAGRAV KESHE

 

Je vous invite à lire les vidéos au sujet de cette fondation

 

KESHE Foundation

 

One Planet

One Nation

One Race

Peace and Love

 

Sur Google : KESHE Foundation

 

Sur Google : KESHE Fondation en Français

 

La vidéo sur YouTube en Français : https://www.youtube.com/watch?v=p9-mwzizuk8&t=225s

La vidéo sur You Tube en Anglais : https://www.youtube.com/watch?v=wcxIN-7m-pQ

 

Nous sommes aujourd'hui le 27 novembre 2016 et nous continuons sur cette page 4. Nous allons revenir aux trois petits coils dont nous avons déjà parlé sur la page 2 et dont voici quelques images :

 

Souvenez-vous de la page 2, les caractéristiques de ces petits coils sont de 63 tours sur une tige de 8 mm et sur un tournevis au diamètre plus fin, je fabrique un coil court (18 tours) qui entre dans l'autre. Ce mini coil sert à maintenir la forme en cercle.

 

Vous pouvez remarquer que plus la forme est courbe et plus le taux vibratoire est élevé. Il faut savoir que je mesure avec mon pendule, sur un abaque en Unité Bovis, quelque chose de différent, d'un niveau plus élevé, à chaque fois que la courbe augmente. Et si le coil est courbe puis nanocoté, le champ émis est encore plus puissant. Mais quel est ce taux, ce champ, que je mesure ? Je ne sais pas, mais je constate et je vous montre les résultats obtenus.

Voici les nouvelles photos, et les nouvelles mesures :

 

J'ai donc enfermé les coils dans une bande adhésive, puis je les ai rempli de gans à raz bord, à l'aide d'une grosse seringue. Le jaune vert avec de l'Ormus au sel de la Mer Morte dilué dans l'eau de Kerizinen. Le bleu avec du gans de Cuivre et le rouge avec du gans de Fer. Une fois bien fermé, chaque coil a été trempé dans un vitrificateur et séché toute une nuit. Aucune fuite constatée. Le lendemain, deuxième trempage dans le vitrificateur et séchage jusqu'au lendemain, par sécurité.

Je vous invite à vous souvenir des taux vibratoires :

Coil brut ..................................................................................4 700 000 UB ....ou .4.7 MUB

Coil nanocoté .......................................................................18 000 000 UB ... ou .18 .MUB

Coil gansé Ormus ................................................................78 000 000 UB ....ou .78. MUB

Coil gansé Cuivre ...............................................................77 000 000 UB ....ou .77 .MUB

Coil gansé Fer ....................................................................86 000 000 UB ....ou .86. MUB

Les trois coils gansés, posés l'un sur l'autre ...................650 000 000 UB ...ou 650 MUB

78 MUB + 77 MUB + 86 MUB = ........................................................................241 MUB normalement,
et pourtant nous obtenons une mesure de ..........................................................650 MUB lorsque les coils sont empilés.

J'ai donc décidé d'associer les trois coils l'un sur l'autre dans un tube plastique. Pour ce faire, j'ai séparé les trois coils par un balsa d'un centimètre d'épaisseur, découpé en cercle. La fermeture des coils faisant une bosse, j'ai découpé les cercles de balsa au niveau de ces bosses, afin que les coils soient le plus à l'horizontal possible. J'ai collé tout ce petit monde sur un carré de balsa. Le tube en plastique servant de couvercle s'emboîte sans forcer, et sans jeu sur les trois cercles de balsa.

Et pour mettre au centre un flacon empli de gans CO² j'ai découpé le goulot d'une bouteille de limonade, encollé dans le tube en plastique, à l'envers. Ce flacon de gans CO² est là pour remplacer la balle de ping pong des générateurs MAGRAV de Monsieur KESHE.

 

 

J'ai imaginé que le goulot de la bouteille en forme d'entonnoir devrait, peut-être, faciliter la création d'un vortex dans le gans de CO² et donc la répartition à l'entour des champs des trois coils plus celui du CO² lui-même.

 

Je ferai donc l'essai en lançant le vortex de la façon suivante :

1/ Soit je fais tourner l'ensemble sur un axe moteur, à la verticale.

2/ Soit j'entoure cet ensemble orange d'un tuyau en plastique, en plusieurs tours de haut en bas. En faisant circuler l'eau dans ce tuyau en permanence, dans un sens ou dans l'autre, je vais créer un champ et le vortex tournera dans un sens ou dans l'autre. Il sera facile de mesurer ce champ.

3 / Ou j'enroule un nouveau coil de bas en haut sur cet ensemble orange. Coil alimenté en permanence par une batterie à plasma déjà en fabrication. Ou alimenté par un petit panneau solaire.

Vous aurez tous les résultats dans les jours ... ou les semaines qui viennent.

Comme je constate des millions d'Unités Bovis ( ou autre chose )lors de ces mesures, il était obligatoire de fabriquer des abaques plus détaillés, ( imprimables en A4 pour vous ):

 

...

 

Retour ce 07 décembre 2016 pour vous dire que je continue à préparer des gans, et là il s'agit d'un gans de nourriture :

 

Dans ce mélange, j'ai aussi mis de la pomme de terre. Nous allons devoir attendre quelques jours pour savoir ce qui se passe, en secouant chaque jour les pots, afin de faire descendre ce qui flotte. Le repas est bien copieux.

Le but de mettre cette nourriture dans l'eau des gans est simple. Les eaux de gans et Ormus vont prendre l'information quantique émise par chaque cellule de chaque élément de fruits et légumes, de spiruline etc... Ce champ d'information s'ajoutera à celui déjà existant dans les eaux.

J'ai la conviction, intuitive, que seulement trois jours suffisent à prendre l'information. Je fais toujours confiance à la réponse apportée à mon pendule. Le quatrième jour il sera possible d'utiliser le produit. Il suffira de filtrer les eaux d'information pour les utiliser dans les générateurs, et de remettre les fruits et légumes restant, à la Terre.

Vous pouvez-voir ci-dessous, le coil de 207 spires enroulé et collé sur le générateur. A l'intérieur de ce coil, le tuyau dans lequel sera inséré l'eau de gans de nourriture. Ce sera un circuit fermé. Le tuyau sera connecté à lui-même. Et le champ mesuré sur cet ensemble continue à monter, chaque jour.

 

 

 

Et nous sommes le dimanche 11 décembre 2016.

Hier, au soir, à la fin du troisième jour de prise d'information, j'ai filtré le gans de nourriture et j'ai laissé reposé l'eau de ce gans toute la nuit. A l'ouverture des bocaux, l'odeur était très agréable. L'odeur des légumes et fruits melangée à l'odeur des épices. Il n'y avait que très peu de bulles de fermentation.

Des deux pots, après récupération de l'eau de gans au dessus du dépôt de la nuit, il ne me reste plus qu'un pot de liquide. Vous pouvez-voir sur l'image suivante, la spiruline toujours en suspension dans le liquide. Après utilisation de l'eau dans le tuyau du coil, j'ai enfermé le bocal à l'abri de la lumière.

Je laisse quand même un peu de ce liquide dans un bocal, à la lumière du jour, afin de contrôler si la spiruline continue à se développer.

 

 

A l'aide d'une grosse seringue, j'ai rempli le tuyau du coil avec environ 35 ml d'eau de gans de nourriture. Par le minuscule trou prévu dans le tube plastique de jonction, avec l'aide d'une petite seringue dotée d'une petite aiguille, j'ai remplacé l'air restant par du liquide. Puis j'ai encollé pour bien boucher le trou d'aiguille et la jonction. Je ne devrais plus avoir de bulle d'air, ni de fuite. Ainsi le liquide est en contact total et permanent avec lui-même. Un courant pourrait-être créé si un vortex l'entraîne.

Encore quelques mesures de ce champ autour du générateur :

Petit rappel 1 : ................8600 MUB = 8600 Millions d'Unités Bovis

Petit rappel 2 : ................je ne sais pas ce que je mesure, mais je mesure un champ émis depuis le générateur. Des Unités Bovis, ou autre chose ? Quelle énergie ?

.........................................Qui a une bonne idée à partager avec moi ?

 

Voici donc ci-dessus, la dernière mesure du générateur complet avec ses cinq gans, mesuré le 12 décembre 2016 après midi. Mais ce champ augmente tout seul au fil des jours. Je reviendrai donc, pour vous donner sa nouvelle mesure, dans quelques temps. Je mesure ce champ, cette énergie, jusqu'à deux mètres.

Sur cette dernière image, j'oserais dire que nous sommes sur l'ossature générale de ce générateur. Il sera habillé, puis alimenté par un panneau solaire.

Nous sommes le 13 décembre 2016. A 09 h 00 ce matin, la mesure du générateur est passée depuis hier 8600 MUB à 10100 MUB.

J'ai utilisé l'abaque n° 3 ci-dessus en 1000 millions, de 0 à 10000 MUB. Du coup j'ai fabriqué une suite, de 15000 à 65000 MUB, que voici, le n° 4:

 

Ce 14 décembre 2016, à 09 h 00 du matin,je mesure le générateur à 13800 MUB.

Ce 16 décembre 2016, à 10 h 30 au matin, .........................................37800 MUB.

Ce 17 décembre 2016, à 09 h 15 au matin, ........................... ............58000 MUB.

je suis obligé de préparer l'abaque n° 5

Et ce 18 décembre 2016 à 16 h 00, je mesure le générateur à ...69600 MUB.

Et ce 19 décembre 2016 à 09 h 00, je mesure le générateur à 107000 MUB.

Et ce 20 décembre 2016 à 17 h 00, je mesure le générateur à 178000 MUB.

Je suis donc obligé de créer un nouvel abaque.

Souvenez-vous que nous sommes en MUB donc 200 000 donne 200 000 MUB ou 200 000 Millions d'Unités Bovis.

Et ce matin du 21 décembre 2016 à 10 h 30, je mesure le générateur à 260 000 MUB.

Et ce soir du 21 décembre à 2016 à 22 h 15 nous avons dépassé le 1000 000 MUB. Je n'en reviens pas.

Je ne vous l'ai pas encore dit mais hier au matin du 20 décembre j'ai vu que le balsa était un peu coloré en vert, ce qui veut dire que j'ai une fuite sur le tuyau de gans de nourriture car la tache est de couleur verte sous le coil extérieur. Sans doute la spiruline. Il y a eu fermentation puis le gaz a poussé le liquide. C'est de ma faute. J'aurais du mettre, et je vais le modifier, le remplissage au dessus de la spire haute du coil extérieur. Et pour éviter la fermentation, j'aurais du mettre un tuyau en plastique noir...

Non, pas de tuyau noir, snon il sera imossible de vérifier faciement la présence de bulles d'air.

La lumière est momentannée. Il faut que l'habillage extérieur de ce générateur ne laisse pas passer la lumière. Enfin, toute rreur = expérience de plus. A ne pas répéter la même erreur. Correction, modification... c'est le travail du chercheur.

Le 23 décembre à 10 h 00, quand j'ai commencé à enlevé le coil extérieur, le champ émis de l'ensemble a commencé à retomber pour environ une heure plus tard se situer vers 700 sur l'abaque n°2.

A 11 h 20, sans le coil extérieur, je dirais les coils intérieurs, uniquement les trois coils intérieurs avec l'entonnoir de gans de CO², la mesure était remontée à 4100 sur l'abaque n°3.

A 11 h 25, le coil extérieur seul était à 42000 sur l'abaque n°4.

A 19 h 20, les coils intérieurs étaient remontés à 146000 sur l'abaque n°5.

C'est comme si le champ, un moment stressé, reprenait ses marques. Et donc, j'ai fait ma modification et hier soir j'ai posé le coil extérieur modifié, sans gans de nourriture, sur les coils intérieurs. Une nuit permet de faire tenir les points de colle correctement et de bien les sécher. C'est un long temps, nécessaire. Et pendant ce temps j'essaye de dormir, mais je cogite et je m'agite, beaucoup...

Ce matin 24 décembre vers 10 h 15, l'ensemble intérieur et extérieur était dèjà au milieu de l'abaque n° 6. Au dessus des 700000. A 15 h 00, la mesure à déjà dépassé cet abaque. Je suis donc obligé de fabriquer le n°7. Mais cette fois je vais prendre de la marge pour quelques jours.

Cette croissance semblant exponentielle, du champ émis, me fait penser à la suite de Fibonacci ou tout simplement à la fractalité holographique de toute chose dans l'univers et dont l'univers lui-même. Et si tout simplement, nous étions en face du Nombre d'Or. Il faudrait des contrôleurs de champ précis et un bon ordinateur pour en faire l'étude.

 

Passons maintenant à la modification :

Je garde le tuyau transparent pour surveiller une apparition gazeuse éventuelle. Et pour le contrôle du remplissage. L'habillage éliminera la lumière et la photosynthèse dans le tube.

Et il faut repenser le gans de nourriture.

...

A gauche, un peu d'eau de gans de nourriture à la lumière. Fermentation et moisissure. A droite, eau de gans de nourriture enfermée dans le noir. Pas de lumière et moins de fermentation, mais un peu. J'ai donc décidé de filtrer encore, puis finalement j'ai trouvé un dépôt au fond du bocal. J'ai gardé ce dépôt et je l'ai submergé avec de l'eau de Kerizinen.

Kerizinen est un lieu d'apparition mariale en Bretagne. L'eau qui y coule à le même taux vibratoire que l'eau de Lourdes. Si vous voulez faire un tour par Kerizinen, un site en parle : La source de Kerizinen.

Sur l'abaque universel suivant le point rouge indique le taux vibratoire de l'eau de Lourdes et de l'eau de Kerizinen, à environ 3'960'000 Unités Bovis.

Demain sera un autre jour ; je rincerai peut-être encore une fois ce dépôt à l'eau de Kerizinen. Avant de le mettre dans le tuyau de coil extérieur. Puis j'habillerai l'ensemble.

Aujourd'hui 25 décembre 2016, à 12 h 35, l'ensemble encore vide de son gans de nourriture présente tout de même une mesure à plus de 20 millions de MUB sur l'abaque n°7. Le champ émis grandit en permanence.

J'ai rincé ce matin le gans de nourriture. Fait curieux, le dépôt avait augmenté de volume et changé de structure. Hier il s'agissait d'un dépôt fin et en très faible quantité. Un quart de millimètre d'épaisseur, environ. Et gris clair, comme une poussière fine. Ce matin, c'était un nuage épais moelleux, gris clair, sur deux centimètres d'épaisseur. Nous verrons la suite à demain.

 

 

 

 

La vidéo sur YouTube en Français : https://www.youtube.com/watch?v=p9-mwzizuk8&t=225s

La vidéo sur You Tube en Anglais : https://www.youtube.com/watch?v=wcxIN-7m-pQ

 

 

 

Information importante,

Je viens de trouver cette vidéo du 19 décembre 2016 signée Plasma Libre

Un chercheur remarquable présente sa vidéo YouTube :

Mon unité MAGRAV économise 99,9% d'énergie !

 

Nous avons une preuve de plus que ces machines fournissent de l'énergie bien plus qu'elles n'en consomment.

 

Cette page étant déjà lourde d'images, nous devons aller en Page 5

 

 

 

 

Contact

 

 

KESHE Retour Page 1

KESHE Retour Page 2

KESHE Retour Page 3

KESHE Retour Page 5

KESHE Retour Page 6

Retour Index